Été 2019: jungle, cactus et Far-West

Pour l'été, Un peu de fraîcheur dans la jungle,
un peu de chaleur dans le désert.
Végétation dense et cactus.

Détour par la jungle donc, pays des tigres, de l'iguane, 
du paresseux et du toucan.

















Nous voilà entourés de cactus en fleurs! 
Oh!, voici un lama et des couleurs dignes de Frida.
Et là un caméléon et l'histoire de Santa Fruta!















On joue les alternances: voici à nouveau la végétation dense
C'est une orgie de flamants roses!






Qui dit cactus dit Far-West, coyotes, 
cow-boy et indiens, ça tombe bien!

















"Armstrong"

Armstrong, l'extraordinaire voyage d'une souris sur la lune
Torben Kuhlman, éd. NordSud, dès 6 ans.


Un album génial découvert grâce à un client allemand qui le connaissait dans sa langue pour être le livre préféré de son fils et voulait savoir s'il avait été traduit en français. Et bien oui! Et c'est une fantastique découverte, merci monsieur! Une perle: un dessin soigné, détaillé et expressif avec des perspectives originales pour un album présenté comme un vieux dossier qu'on aurait découvert dans des archives secrètes (un peu comme le Guide du monde merveilleux qui vous entoure d'Arthur Spiderwick ou comme les albums À la recherche de Féerie illustrés par Erlé). Alternant fausses photographies, croquis et notes, et grands dessins sur double page, l'album raconte l'histoire haletante d'une souris vivant dans une grande ville américaine des années '50 et passionnée par la lune qu'elle observe depuis un vieux grenier dans lequel a été oublié un télescope.




De voyage en découvertes, de rencontre en étude acharnée, notre souris parvient à mettre au point grâce à son intelligence, son ingéniosité, sa débrouillardise, sa passion, sa ténacité et son courage, la première fusée et à être la première à poser une patte sur la lune en 1955.




Recherchée par la police humaine qui va mettre la main sur ses croquis après son décollage parle conduit d'une cheminée, elle permettra à la NASA à réussir la même expérience une quinzaine d'années plus tard en 1969. Le premier astronaute qui a marché sur la lune est bien Armstrong, mais ce n'est pas celui qu'on croit! L'album se termine par un dossier d'Histoire abrégé de l'aéronautique. Bref, le cadeau idéal pour les petits passionnés de conquête spatiale, pour les fans de science-fiction et de récits d'aventure, et puis pour tous ceux qui aiment les belles illustrations et les animaux.


Ps: Torben Kuhlman a aussi publié en 2012 Lindbergh, la fabuleuse aventure d'une souris volante, son premier album, également paru chez NordSud. Lindbergh est maintenant un best-seller traduit en plus de 20 langues. Et dire qu'on a failli passé à côté de ça!!

"Claude et Morino 2"

Claude et Morino 2 - Joyeux anniversaire!
Adrien Albert, éd. L'école des loisirs, 
dès 5 ans ou première lecture.


Comment dire...si le premier tome était du gâteau, celui-ci est une pièce montée - chantilly - cerise et nappage au chocolat! Je l'ai lu dans le tram en rentrant chez moi et était prise de fous rires (au grand étonnement de tous les gens) en lisant ce succulent délire de l'auteur. Alors, en un prologue, cinq chapitres et un épilogue, l'album raconte l'histoire en la reprenant là où on l'avait laissée: en vacances. Morino le jeune taureau et Claude le squelette ont appris à vivre ensemble dans une harmonie joyeuse et passent des vacances sur la côte, dans leur caravane sur la plage. De toute évidence, ils s'entendent comme brosse à dent et dentifrice et s'amuse des avantages qu'offrent la condition de squelette de Claude, notamment lors du petit rituel matinal "le dernier à l'eau est un vieux gant de toilette pourri".


C'est le jour de l'anniversaire de Morino que tout va partir en sucette: Claude lance son pied dans l'eau pour y être le premier, un petit poisson attrape le pied de Claude, un gros poisson attrape le petit poisson et un chalutier capture le gros poisson! 


Voilà nos compères courant au port de pêche mais, retardés par un passage hilarant chez les nudistes de la plage, ils n'ont d'autre choix pour retrouver le gros poisson que de consulter la sorcière madame Poupougne (non mais quelle tronche!) pour aller au royaume des spectres (via le placard à balais) et trouver celui du gros poisson et lui demander où est son corps... et retrouver le pied de Claude.


Et là, vous vous demandez ce qu'a fumé Adrien Albert! Je ne sais pas non plus mais c'est drôlissime, psychédélique (le spectre de la mouche!) et hallucinant (les sueurs froides de Morino au royaume des spectres),


avec une fin digne des plus grands films hollywoodiens, avec une touche hippie en sus!


Le tout servi par le dessin inimitable d'Adrien Albert, une expressivité incroyable des visages et attitudes corporelles et puis les aplats de couleurs vives qui sont sa maque de fabrique.


À ne manquer sous aucun prétexte!